Zur Haupt-Navigation Direkt zum Inhalt

Des amis à vie

Une interview à l'occasion du 77e anniversaire de Beat Fenner

Temps de lecture 3 Minuten

Nous sommes très heureux de souhaiter un joyeux anniversaire à Beat Fenner, qui fête ses 77 ans. Beat collabore depuis longtemps avec OLZ. Après son mandat au conseil d’administration, il a été nommé membre d’honneur d’OLZ.

C’est pour cela que nous l’avons interviewé:

 

Cher Beat, vous fêtez aujourd’hui votre 77ème anniversaire. Avez-vous des projets particuliers?

Oui, bien sûr. A mon âge, il faut toujours regarder son agenda en premier, mais aujourd’hui je vais garder le reste de la matinée et peut-être un peu de l’après-midi libre pour répondre aux nombreux appels et félicitations. Je passerai ensuite la soirée en compagnie de ma famille autour d’un bon dîner.

Depuis combien de temps êtes-vous associé à OLZ?

Je ne me souviens pratiquement plus. Quoi qu'il en soit, j'ai siégé au conseil d'administration pendant de nombreuses années et j'aurais en fait dû me retirer du conseil à 70 ans. Mais j'ai ensuite été autorisé à rester cinq ans de plus, ce qui m'a bien sûr beaucoup honoré. Aujourd'hui encore, j'ai des liens amicaux avec OLZ et j'ai même reçu le titre de "membre d’honneur". C'est également écrit sur ma carte de visite, ce qui me remplit de fierté.

Quand vous pensez à vos années chez OLZ, travailleriez-vous à nouveau pour eux?

Immédiatement. Et sans y réfléchir à deux fois. Pour moi, le temps passé chez OLZ et surtout avec l'équipe d’OLZ a été et reste un enrichissement. J'ai toujours eu plaisir à travailler avec des jeunes et à OLZ, ils sont presque tous plus jeunes que moi (rires). Et bien sûr, j'ai également apprécié de partager un peu de mon expérience.

Et pour terminer: quelle expérience avec OLZ est restée particulièrement mémorable pour vous ?

Spontanément, une expériences me viennent à l'esprit. Cette expérience inoubliable est celle où je me suis enfermé dans ma voiture après un tournoi de golf OLZ. Le problème, c'est que j'aurais dû aller à Morat. Finalement, j'ai été libéré par l'équipe OLZ. J’en ris encore aujourd'hui.

 

 

Interview du 3 juin 2021, réalisé et rédigé par Sandrine Rickli

Zum Footer Zur Startseite