Zur Haupt-Navigation Direkt zum Inhalt

SFDR

Sustainable Finance Disclosure Regulation

Dès 2017, OLZ a pris la décision de prendre en compte les critères ESG (Environmental, Social, Governance) et donc le thème de la durabilité dans le processus d'investissement, ce qui signifie que la même méthode est appliquée à toutes les stratégies d'investissement et à tous les fonds OLZ (fonds suisses et luxembourgeois).

Dans l'Union européenne, le Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR), qui est l'ordonnance sur les obligations de publication en matière de durabilité dans le secteur des services financiers, impose désormais aux prestataires de services financiers des règles concrètes concernant la publication des critères de durabilité qu'ils appliquent. Celles-ci concernent notamment les fonds OLZ de droit luxembourgeois et sont expliquées ci-après.

La SFDR oblige les fournisseurs de produits financiers à indiquer dans quelle mesure ils tiennent compte des risques de durabilité (ou des critères ESG) - d'une part dans leur entreprise en général, d'autre part spécifiquement dans leurs différents fonds. De plus, les fonds sont classés dans différentes catégories de durabilité. Cela doit notamment permettre d'encourager les investissements durables et d'accroître la transparence vis-à-vis des clients.

Que sont les risques de durabilité?

La SFDR définit les risques de durabilité comme des événements ou des situations écologiques (Environmental), sociales (Social) ou de gestion d'entreprise (Governance) qui, s'ils se produisaient, pourraient avoir des conséquences négatives importantes sur les investissements. Ces risques menacent donc non seulement l'homme et l'environnement, mais aussi la valeur des investissements. La prise en compte des risques de durabilité doit donc également profiter aux investisseurs, car leur patrimoine est mieux protégé.

Comment OLZ intègre-t-il les risques de durabilité dans ses processus de décision d'investissement? 

Nous avons intégré la durabilité en deux étapes. Dans un premier temps, nous utilisons des critères d'exclusion et n'investissons pas dans des entreprises qui violent les critères ESG centraux. Lors de l'optimisation du portefeuille qui suit, nous privilégions les entreprises dont le rating de durabilité a tendance à être meilleur. OLZ a publié des détails à ce sujet ici.

Que sont les "principal adverse impacts"? 

Les investissements peuvent également avoir des effets négatifs sur les facteurs de durabilité. Ces effets négatifs des décisions d'investissement sur les facteurs de durabilité sont appelés "adverse impacts", les plus importants étant appelés "principal adverse impacts". Ils peuvent survenir dans les différents domaines de la durabilité : par exemple, en rapport avec les questions environnementales, sociales et des travailleurs, les droits de l'homme ou la lutte contre la corruption. De tels "adverse impacts" ne représentent toutefois pas nécessairement un risque pour la valeur des placements.

OLZ tient-il compte des "principal adverse impacts"?

OLZ ne prend pas en compte de tels impacts pour l'instant, car selon l'état actuel des choses, il existe des incertitudes importantes concernant les prescriptions légales (en particulier, la mise en œuvre des mesures de régulation est encore en suspens). Malgré tout, OLZ reste conforme au SFDR et cela ne change rien au fait que nous essayons, par notre politique d'investissement, de créer une valeur ajoutée durable pour l'homme et l'environnement.

La politique de rémunération d'OLZ est-elle en accord avec l'intégration des risques de durabilité? 

OLZ est synonyme d'une gestion de patrimoine exempte de conflits d'intérêts. Cela se reflète également dans notre politique de rémunération. Tous les collaborateurs d'OLZ reçoivent un salaire fixe, qui constitue une très grande partie de leur rémunération. En outre, si la situation financière d'OLZ le permet, un bonus peut être versé aux collaborateurs après la clôture de chaque exercice. Cette rémunération spéciale, variable et facultative, ne représente qu'une faible part du salaire total. Le montant du bonus individuel dépend presque exclusivement du résultat commercial (résultat opérationnel avant impôts) de l'entreprise.

Certes, l’intégration des risques de durabilité n'est pas explicitement prise en compte. Cependant les risques de durabilité sont toujours pris en compte dans les processus de décision d'investissement, comme décrit ci-dessus. La politique de rémunération n'est pas en contradiction avec cette démarche et ne favorise pas non plus d'effets négatifs concernant les facteurs de durabilité. OLZ n'incite notamment pas à prendre des risques élevés en matière de durabilité.

Dans quelles catégories les fonds sont-ils classés?

La SFDR répartit les fonds en quatre catégories :

  • Au niveau de durabilité le plus bas se trouvent les fonds qui ne tiennent pas du tout compte des risques de durabilité ("Products out of scope").
  • Les produits qui ne prennent "que" en compte les risques de durabilité sont les "Standard products" 
  • Les deux catégories durables ou "vertes", qui tiennent encore plus compte des critères ESG, sont mieux classées : "light green" et "dark green".
  • Les fonds qui se qualifient de "light green" ne tiennent pas seulement compte des risques de durabilité, mais font la promotion ou encouragent les caractéristiques écologiques et/ou sociales. De plus, les entreprises dans lesquelles ils investissent doivent faire preuve d'une bonne gouvernance (art. 8 SFDR).
  • Le niveau "dark green" comprend les produits financiers qui visent à atteindre un objectif de durabilité sociale ou écologique mesurable. La durabilité est donc la raison d'être de ces fonds. Pour appartenir à cette catégorie supérieure, aucun autre critère de durabilité ne doit être fortement menacé par les investissements. De plus, les entreprises dans lesquelles on investit doivent faire preuve d'une bonne gouvernance (art. 9 SFDR).

Comment les fonds de l'OLZ sont-ils classés?

Les deux fonds OLZ de droit luxembourgeois, "OLZ Equity World Optimized ESG" et "OLZ Equity Emerging Market Optimized ESG", sont actuellement classés dans la catégorie "light green". Les autres fonds gérés par OLZ sont traités selon la même procédure en ce qui concerne les critères ESG et correspondent donc matériellement aussi à la catégorie "light green". Mais comme il s'agit de fonds de placement de droit suisse, il n'est pas encore possible de les classer dans cette catégorie.

Documents complémentaires

Informations relatives à la durabilité ("Sustainability-related disclosures") :

-      OLZ Equity World Optimized ESG

-      OLZ Equity Emerging Market Optimized ESG


Prospectus du fonds:

-       White Fleet

Zum Footer Zur Startseite